Weekend à Hong : que faire en 2 jours ?

J’aime beaucoup Hong Kong, que j’ai eu la chance de visiter deux fois. Fusion entre Orient et Occident du fait de son passé c’est une ville qui a de nombreuses facettes: mélange entre tradition et modernité, ville et nature. Ainsi, au détour d’un quartier de gratte-ciels on peut tomber sur une ruelle avec de petites échoppes, qui ont l’air d’être là depuis des centaines d’années. Les échafaudages en bambou soutiennent les centres commerciaux ultra-modernes en construction, devant lesquels passent les tramways du début du siècle. Et pas si loin de l’agitation du centre-ville, on trouve de belles plages de sable, des réserves naturelles et des sentiers de randonnées.

Voici quelques incontournables lors d’un weekend à Hong Kong, dite la Perle de l’Orient:

Prendre le Star Ferry de Central (pier numéro 7) à Tsim Sha Tsui

Depuis 1888, ces bateaux assurent la liaison entre l’île de Hong Kong et de Kowloon. Pour une somme modique (2 HKD), accordez vous cette traversée mythique. De l’autre côté, la vue sur la skyline et ses gratte-ciels est imprenable, de jour comme de nuit. Promenez-vous sur le front de mer, le long de Avenue of the Stars, sorte de Hollywood Walk of Fame, dédiée aux stars du cinéma Hong-Kongais.

Manger des dim sums (mais aussi du canard laqué, des nouilles… il y a trop de choix !)

HK est une ville cosmopolite où on peut trouver de toutes les cuisines mais y aller sans manger de dim sum serait impensable ! Issue de la cuisine cantonaise, ces petites bouchées (signifiant littéralement « toucher le cœur ») sont généralement cuites à la vapeur dans des paniers en bambou, mais on en trouve également qui sont sautées ou frites. Les meilleurs dim sum se mangent dans la rue ou dans une échoppe locale, fiez-vous à la queue qu’il y a devant ! On vous servira souvent du thé en accompagnement. L’ambiance est souvent bruyante, mais c’est pas cher, savoureux, et cela permet de goûter plein de mets différents… parfait pour une immersion dans la cuisine locale. Dépaysement garanti si le personnel ne parle que chinois…

Prendre de la hauteur au Victoria Peak

C’est le point le plus élevé de l’île (550 m), très prisé, particulièrement à l’époque coloniale, car l’air y était plus frais. De jour, on a très belle vue sur la baie, ses innombrables gratte-ciels, jusqu’aux collines des Nouveaux Territoires. De nuit, on voit les milliers de lumières des buildings s’allumer. Je recommanderais d’y aller soit le matin, pour être au calme, avant l’arrivée massive des touristes, soit au coucher du soleil pour regarder la nuit tomber et les lumières s’allumer.

Le Peak Tram, construit en 1988 permet d’y accéder en 5min et de vivre l’expérience du funiculaire avec une inclinaison assez impressionnante ! Cependant, étant donné la queue (également impressionnante) au départ, je conseille de prendre le taxi pour monter (qui permet de se rendre compte des routes sinueuses, des maisons coloniales et d’avoir une belle vue sur la baie) et de redescendre par le tram.

L’effervescence de Causeway Bay ou de Lan Kwai Fong, la nuit

HK est une ville qui ne semble jamais dormir. Causeway Bay est LE quartier du shopping, avec ses malls, magasins de luxe, d’électronique, petites échoppes vendant un peu de tout, marchands de street food. Lorsqu’on arrive la première fois le soir, on est littéralement ébloui par la lumière de tous les panneaux publicitaires. Il y a une marée de gens qui s’entrecroisent en permanence. Si vous cherchez plutôt un restaurant branché (cuisine majoritairement occidentale), un bar ou une boîte, vous trouverez sûrement votre bonheur a Lan Kwai Fong, un quartier animé prisé par les expatriés.

Une demi-journée à Lantau

La moitié de cette île est classée parc national et est traversée par de nombreux sentiers de randonnées. Si vous avez le temps, c’est une bonne option pour vous éloigner du centre et voir une autre facette de HK. Nous avions réservé en ligne les tickets aller (105 HKD) du Ngong Ping Cable (à côté de la station de métro Tung Chung), afin d’éviter la queue de ce téléphérique. Pendant 25 minutes, la cabine survole les collines luxuriantes de Lantau et offre une très belle vue sur la mer de Chine méridionale.

Le trajet s’achève au village de Ngong Ping (483 m), réplique d’un village chinois traditionnel. Nous l’avons cependant trouvé très touristique (magasins de souvenirs en majorité), artificiel et sans grand intérêt. L’intérêt de ce site est d’aller au Tian Tan Buddha, plus grand bouddha assis en bronze du monde (34 m, 268 marches à grimper) et le monastère Po Lin.

De là, nous n’avons pas pris le téléphérique pour redescendre. Nous sommes montés dans le bus 21 a destination du village de pêcheurs de Tai O (20 minutes). C’est un véritable village traditionnel, dans lequel les habitants vivent dans des maisons sur pilotis, se déplacent en vélos dans les petites ruelles et vivent principalement de la pêche. Le temps semble s’être arrêté, difficile d’imaginer que nous sommes a Hong Kong ! Nous déjeunons dans un petit restaurant au milieu de locaux ne parlant pas anglais et c’est très bon ! Nous rentrerons à Tung Chung par le bus numéro 11 (50 minutes), le trajet permet de longer la côte et d’apercevoir de belles plages.

Se détendre à Stanley Beach

Stanley est une petite ville balnéaire, située au sud de l’île de Hong Kong. Elle est connue pour sa plage, son marché, mais aussi son front de mer, où on trouve de nombreux restaurants avec terrasse. Nous y sommes allés en taxi (100 HKD depuis Central) et sommes retournés au centre en bus (6X). Il faut compter environ 40 min pour le bus. Repulse Bay, que nous avons aperçu, semble également valoir le détour.

Se perdre dans les ruelles, tout simplement

Parce que parfois, ça a du bon de ne pas avoir un itinéraire tout tracé. On peut tomber sur de belles surprises en se baladant autour de Central ou de Wan Chai. Un bon moyen de découvrir le quartier est d’emprunter les Mid-Level escalators, plus long escalator extérieur du monde (800 m), qui relie Central et les Mid-Levels (135 m de dénivelé, et oui HK ce n’est pas tout plat).

Quelques conseils pratiques :

  • Acheter une carte Octopus (150 HKD, incluant 100 HKD de crédit) pour se déplacer facilement dans les transports (métro, bus, Star Ferry et même le Peak Tram).
  • Prendre le train Airport Express, plutôt que le taxi pour aller de l’aéroport jusqu’au centre-ville (Central). C’est efficace et permet de rallier le centre en 24min pour 100 HKD (l’aller-retour coûte le même prix s’il est fait dans la journée).
  • Profiter du In-Town Check-In, offert par la plupart des compagnies aériennes à la station Central. Vous pouvez ainsi enregistrer vos bagages et obtenir votre boarding pass dès le matin, profiter de la journée sans vous encombrer, puis vous rendre a l’aéroport en Airport Express, sans passer par la case comptoir d’enregistrement. Plus de villes devraient proposer cette option très pratique !

VERDICT : on y retournera !

Publicités

4 réflexions sur “Weekend à Hong : que faire en 2 jours ?

  1. Le contraste entre la ville et la campagne est impressionnant ! La cuisine a l’air délicieuse aussi. Je ne suis jamais allée à Hong-Kong mais c’est une destination qui me tente bien. Merci pour ces conseils !

    Aimé par 1 personne

  2. Bonjour
    Joli résumé. Attention dans les « bons plans », l’aller-retour en Airport Express ne vaut HK$100 que s’il est effectué dans la journée. Pratique pour les locaux qui vont chercher des amis à l’aéroport, moins utile pour les voyageurs!

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s