10 jours en Grèce : Athènes, Santorin et Naxos

Soleil, culture, plage, bons petits plats… La Grèce trustait le haut de la liste des destinations que je voulais découvrir depuis un moment et il faut dire que la réalité a dépassé les attentes ! Nous sommes partis 10 jours début septembre et nous aimerions déjà y retourner pour découvrir d’autres villes et îles.

  • Jour 1, 2 et 3 : Athènes

Nous avions réservé un superbe studio Airbnb dans le quartier animé de Prirri, que je ne peux que recommander pour sa position centrale et ses nombreux restaurants, à deux pas de l’Acropole.

Pour notre 1ère soirée, nous avons bu des cocktails en observant le soleil se coucher sur l’Acropole depuis le rooftop de l’hôtel A for Athens. Une vue imprenable qui augurait un beau séjour dans une ville que nous avons appréciée pour son atmosphère vibrante, arty et éclectique. Nous avions lu des avis négatifs sur Athènes qui recommandaient de n’y rester que 1 ou 2 jours pour voir l’Acropole, nous ne sommes pas d’accord et ne regrettons pas d’avoir pu prendre un peu plus de temps pour découvrir la ville !

Voici les points forts de nos 3 jours dans la capitale grecque :

L’incontournable Acropole

Comment aller a Athènes sans visiter l’Acropole ? L’Acropole domine la capitale du haut de sa colline et on ne peut être qu’impressionnés de se tenir devant tant d’histoire. On y voit notamment le Parthénon, le Propylée, le temple d’Athéna Nikè, l’Erechthéion ou encore le théâtre de Dionysos, qui vous feront replonger dans la mythologie grecque.

A posteriori, je recommanderai de faire la visite au coucher du soleil plutôt qu’au matin, ou c’est certainement plus tranquille ! En y allant vers 10h, nous avons été mêlés a des hordes de groupes de touristes arrivant en cars.

L’Agora Antique et le Temple de Zeus

Au pied de l’Acropole, l’Agora est encore aujourd’hui un lieu de fouilles archéologiques. Le Temple d’Héphaïstos y est le plus impressionnant puisque c’est le temple le mieux conservé de Grèce. Le Temple de Zeus, est également majestueux avec ses imposantes colonnes encore debout.

Flâner dans le quartier historique de Plaka

Plaka est la vieille ville d’Athènes, située sous l’Acropole, très charmante avec ses dédales de rues colorée, pavées et très animées, ses nombreux restaurants et magasins. On y trouve également du street art.

Anafiotika, un air des Cyclades sous l’Acropole

On appelle ce minuscule quartier Anafiotika du nom des habitants qui s’installèrent ici illegalément au début du siècle dernier, en provenance de l’île d’Anafi. Et effectivement, cela permet d’avoir un avant goût des Cyclades. C’est également un coin très calme en comparaison au reste de Plaka.

Relève de la garde au Parlement place Syngtama

Découvrir la gastronomie grecque

Commandez plusieurs mets a partager : salade grecque, dolmadakia (riz dans des feuilles de vigne), sagnaki (fromage grillé), tzatziki, gyros & souvlakis, keftethes (boulettes de viande), yemista (tomate ou poivron farci), baklava, la liste est longue… ne manquez pas de goûter le yaourt ou café à la grecque également ou de boire du ouzo, le digestif local ! Les restaurants vous offrent souvent des desserts ou digestifs en fin de repas.

Une adresse coup de cœur :

Bougatsadiko (Μπουγατσάδικο) – le jour de notre arrivée, affamés, nous sommes tombés sur ce café/pâtisserie, spécialisés dans la bougatsa, un délicieux feuilleté fourré avec différentes garnitures (sucré, fromage, épinards, etc.). Nous y sommes retournés plusieurs fois pour prendre un café et goûter les différentes variétés sur leur agréable terrasse ombragée.

  • Jour 4, 5 : Santorin, la carte postale (Oia – Fira)

Santorin est l’île la plus connue et touristique de Grèce, avec sa caldeira, dominée par de hautes falaises abruptes ocre et gris, contrastant avec ses maisons blanches peintes à la chaux ou ses fameuses coupoles bleues. Même après avoir vu d’innombrables clichés en préparant le voyage, j’ai trouvé que c’était encore plus beau en vrai. Nous avons pris l’avion très tôt depuis Athènes et en seulement 45min (plutôt que 8h de ferry), nous atterrissions sur « l’île des dieux », sur laquelle nous nous sommes déplacés grâce à un système de bus efficace.

Ce que nous recommandons :

Découvrir les villages principaux, Oia et Fira et leurs vues iconiques

Oui, c’est vraiment si bleu et blanc éclatant…

La randonnée entre Oia et Fira

Il faut absolument faire cette magnifique ballade, au fil de la caldeira, qui vous fera serpenter entre les maisons blanches, arpenter des chemins étroits, admirer les luxueux hôtels et leurs piscines perchés sur la falaise et découvrir des villages de charme tels que Imerovigli et Firostefani, nos coups de coeur ! Il nous a semblé que la majorité des touristes se cantonnaient à Fira et Oia, du coup, vous êtes vraiment tranquilles pendant cette marche et n’avez pas à jouer des coudes pour prendre une photo !

Les couchers de soleil de Santorin

Le coucher de soleil de Santorin, considéré comme l’un des plus romantiques du monde est si connu que tous les jours au crépuscule, les nombreux visiteurs convergent vers Oia principalement, pour assister à ce spectacle. Il est si prisé que les gens y sont plus d’1h avant afin de s’assurer une bonne place et applaudissent lorsque le soleil disparaît dans la mer ! Notre avis : oui, voir le village de Oia progressivement se teinter de rose-orangé au fur a mesure que le soleil descend était plutôt magique, mais le fait partager ce moment avec des centaines de personnes collées les unes aux autres n’était pas des plus romantiques ! Dés que le soleil passe l’horizon, la foule converge vers les restaurants de la ville, ce qui créé un engorgement dans les ruelles… mon conseil est de rester encore un peu lorsque la majorité déserte, car ce moment entre le coucher et la nuit est parfait pour les photos !

Le lendemain, nous avons voulu voir le coucher de soleil depuis Imerovigli. Changement de décor et d’ambiance (définitivement plus romantique), nous ne sommes que quelques personnes, l’angle de vue face à la caldeira et au Skaros Rock est tout aussi joli. Nous avons ensuite marché vers Fira pour dîner tout en observant la nuit tomber.

img_5337-bordermaker

Finikia

Vu les prix (très) élevés pour un hôtel avec vue caldeira et le fait que nous nous y sommes pris un peu à la dernière minute, nous avons choisi de nous loger dans le village de Finikia, à 10min à pied d’Oia. Au final, nous sommes contents de ce choix, qui permet d’être au calme, tout en étant près de la frénésie d’Oia. Nous étions peu nombreux à arpenter les petites ruelles de ce charmant village aux maisons troglodytes. De ce fait, nous avons eu l’impression de partager un peu plus la vie des locaux, partant le matin avec leurs ânes, étendant leur linge, vivant leur vie juste à côté de notre chambre.

Des adresses coup de coeur ::

  • Lotza, vue imprenable, mais prix élevés (Oia)
  • Finikia restaurant, pour s’éloigner de la foule de Oia, cadre romantique (Finikia)
  • Obelix pour des bons gyros pas chers (Fira)

 

Jour 6, 7 : Santorin (Perissa)

Après l’agitation de Oia et Fira, changement d’ambiance lorsque nous arrivons a Perissa sur la côte sud-est de l’ile (30 minutes de bus depuis Fira). En ce début septembre, il nous a semblé que la saison basse était déjà bien installée : peu de touristes, des restaurants peinant a se remplir et l’embarras du choix en terme de transats ! Tant mieux, c’etait la partie “farniente” de notre voyage. Perissa a la particularité d’être une belle plage de sable noir volcanique et tous les restaurants proposent de vous offrir un transat gratuitement si vous y déjeunez. Nos 2 jours ont donc été rythmés par des baignades dans la mer ou la piscine de l’hôtel, des balades le long de la plage ou des sessions transats avec un café frappe a la main. Un autre avantage notable est que les prix (hôtel, restaurants) y sont beaucoup moins élevés que sur la cote opposée.

Une adresse coup de cœur : la boulangerie Santa Irini Bakery où vous serez reçus chaleureusement et pourrez prendre un jus d’orange frais ou café le matin, accompagné par une de leur nombreuses pâtisseries sucrées ou salées. Vous aurez envie de tout goûter, surtout que les prix sont très raisonnables !

Jour 8, 9 : Naxos

Après 2 heures de traversée en ferry (Blue Star) depuis le port de Fira, nous débarquons sur l’île vallonnée de Naxos, la plus grande des Cyclades. Du ferry, nous apercevons déjà le fameux temple d’Apollon. Notre avions opté pour un hôtel à Agia Anna. Comme a Santorin, il y a un système de bus plutôt bien organisé pour se déplacer. Nous avons trouvé Naxos paisible a cette période de l’année, beaucoup aimé ce que cette île a à offrir et aurions souhaité rester beaucoup plus longtemps afin de découvrir l’arrière pays et les villages de montagnes !

A faire :

La Portara, temple construit en l’honneur d’Apollon

La Portara se dresse sur une colline surplombant la mer et qui donne une superbe vue sur Naxos. Au coucher de soleil, les visiteurs convergent vers la Portara pour le coucher de soleil et prendre le fameux cliché du soleil dans l’arche.

Visite de la vieille ville de Naxos

Naxos a été conquis par les vénitiens durant une époque et cela se ressent encore dans le style architectural d’une partie de la vieille ville, au sommet de laquelle se trouve le Kastro, château médiéval vénitien qui date du 13ème siècle.

Les rues animées de Chora, le centre ville de Naxos

Le long du front de mer, vous trouverez de nombreux restaurants, bars, commerces et apercevrez surement des poulpes en train de sécher (ne manquez pas de gouter la salade de poulpe !). Il y a une très bonne ambiance le soir ! C’est aussi l’endroit pour boire le Kitron, une liqueur au citron produite uniquement sur l’île.

Les plages d’Agia Anna et Agia Prokopios et leur eau crystalline

Par manque de temps, nous n’avons pu nous rendre que sur ces deux plages, proches de notre hôtel. Nous avons préféré Agios Prokopios qui était plus large. Il n’y avait quasiment personne, du sable fin, une eau turquoise à bonne température, que demander de plus ?

Des adresses coup de coeur :

  • I Avli, un petit restaurant familial en face de la plage ou nous avons mangé un de nos meilleurs repas
  • Le petit déjeuner copieux à Golden Beach Patisserei en face de la plage et son délicieux yaourt grec au miel, avec en prime un accueil très chaleureux de la propriétaire
  • Jour 10 : retour a Athènes en ferry avant de prendre l’avion retour
Publicités

3 réflexions sur “10 jours en Grèce : Athènes, Santorin et Naxos

  1. Ton article m’a tout simplement transporté en Grèce, et définitivement convaincu que ce serait ma prochaine destination !!! Merci pour ces magnifiques photos et tous ces bons plans !! 🙂

    J'aime

    • Merci pour ton message, ça fait plaisir de voir que ce qu’on écrit est utile à quelqu’un ! La Grèce est définitivement une de mes plus beaux voyages, n’hésites pas si tu as des questions !

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s